Les compléments alimentaires NAT & FORM à l'assaut de l'Atlantique !
Le 17 janvier 2018

La mer, énigmatique et puissante, est une passion viscérale pour Estelle Greck. En octobre dernier, Estelle navigatrice ploemeuroise a pris le départ de la Mini-Transat La Boulangère du port de La Rochelle. Direction l’Océan Atlantique pour 3 semaines en solitaire. Objectif : toucher terre en Martinique. Seule sur son bateau de 6,5 mètres, un mini baptisé Starfish, Estelle s’est lancée dans cette traversée de 4 000 miles, techniquement sans assistance… Mais avec le soutien moral et physique de partenaires tout au long de son périple !

 
Elle a donc pris la mer avec les vitamines et la spiruline Nat & Form Ecoresponsable. Des alliés qui lui ont permis de garder le cap et « d’éviter les coups de mou », selon elle. Pour sa quatrième transatlantique, elle dit également avoir beaucoup apprécié le soutien moral de l’équipe Nat & Form; "C’est vraiment sympa, au niveau de l’ambiance, d’avoir des gens qui nous suivent. Avec Nat & Form, on s’est vu plusieurs fois cette année, on a monté le projet ensemble, et c’est aussi ça qui est chouette dans le partenariat."
A travers la voile, sport proche de la nature, Nat & Form a pu retrouver ses valeurs d’écoresponsabilité. En effet, pour Bastien Pariaud, Directeur Adjoint en charge du marketing, l’alliance avec Estelle fut tout à fait intéressante et naturelle, au vue des affinités et des valeurs communes qu’ils partagent : sport, bien-être, et respect de l’environnement.
"Notre objectif est d’utiliser la nature pour faire du bien aux gens tout en ayant le moins d’impact possible sur elle. Pour Estelle, il s’agit d’utiliser la nature pour se surpasser, en la respectant, et en l’utilisant de la manière la plus écoresponsable possible."
Fière de l’avoir accompagnée dans cette aventure,la Mini Transat s’est terminée pour elle, le 18 novembre 2017 à 4h45 UTC, en franchissant la ligne d’arrivée avec un sourire grand comme l’atlantique. Elle remporte la 15e place des bateaux de série (sur 56), 2e féminine (sur 7) et 3ème (sur 30) au classement officieux des « pointus » autrement dit 3ème dans la catégorie des bateaux dite d’ancienne génération. Malgré quelques mésaventures (explosion de son grand spi, absence de données météo), Estelle a éprouvé un bonheur intense d’être seule en pleine mer et une farouche envie de continuer…
Ses projets : le Tour de France à la voile et Rêve de Figaro. Une chose est certaine, elle ne compte pas s’arrêter là.
Un bon vent à Estelle pour les projets 2018 !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous offrir un meilleur service. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité en cliquant sur le bouton "En savoir plus".
En savoir plus J'accepte