Consultation n°7Le tichodrome

Le tichodrome, structure d'accueil et de soins

L'association

Le Tichodrome a remporté la 7ème consultation (du 1er juillet au 31 aout 2017)

Son score

Plus de 80% des votes

L'interviewée

Mireille LATTIER, directrice de l’association

Contacter l'association

contact@le-tichodrome.fr

Présentation

Notre engagement pour une planète plus saine et plus verte

A l’initiative de Mireille Lattier, un groupe de naturalistes a fondé le Tichodrome dès 2005, afin de réaliser un nouveau centre de sauvegarde de la faune sauvage en Isère.

Ainsi, les membres fondateurs du Tichodrome sont : Mireille Lattier, Catherine Giraud, Laurent Majorel, Laurent Puch, Cyril Borel, comptant sur le soutien de Rachel Julien.

Grâce à l’initiative Protect, j’ai pu mobiliser mon réseau et obtenir l’aide que je cherchais pour mon projet !

Pouvez-vous en quelques mots présenter votre association ? Quelles sont ses principales missions ?

Le Tichodrome (du nom d’un oiseau rupestre) est un centre de sauvegarde de la faune sauvage, c’est-à-dire une structure d’accueil et de soins pour les oiseaux et mammifères sauvages.

Nous élevons aussi beaucoup de jeunes animaux orphelins durant la période estivale: typiquement, de jeunes hérissons découverts en difficulté car la mère s’est faite écrasée…

Nous participons aussi à la sensibilisation du public par le biais de la médiation faune sauvage (5000 appels/an) et grâce aux stands et conférences réalisés chaque année (vingtaine/an).

Enfin, nous participons au suivi sanitaire et scientifique de certaines espèces sauvages en collaboration avec différentes structures.

Comment avez-vous connu le projet Protect et qu’avez-vous apprécié à travers cette initiative ?

Nous avons connu le projet Protect par le biais d’une bénévole, ancienne service civique au Tichodrome. Cette initiative dont les modalités d’inscription sont simples à mettre en place, nous aura permis de bénéficier d’une aide significative, grâce à notre réseau d’adhérents ou sympathisants qui ont voté pour le Tichodrome.

Dans quel but avez-vous voulu participé à cette initiative ?

Notre but premier était d’obtenir une aide financière, car notre activité de soins à un coût (environ 80 euros par animal) qui ne peut être facturé aux découvreurs des animaux sauvages en difficulté.

En quoi est-ce important pour votre association et qu’est-ce que cela lui a apporté ?

Outre 1000 euros (!!), cela a apporté au Tichodrome une visibilité auprès d’un nouveau partenaire et dans un réseau que nous ne connaissions pas.

Qu’avez-vous pu réaliser grâce à la somme remportée ?

Cette somme a permis de prendre en charge les soins et le nourrissage d’une douzaine d’animaux reçus au Tichodrome.

All search results